L’indépendance au féminin

L’indépendance au féminin

À l’ère de la modernité, des boîtes à lunch bio au coin de la rue, des services d’entretien ménager 24h/24h, de l’amour à vendre sur le web et de l’accessibilité des commodités, le rôle et la place des femmes n’ont jamais été aussi indéfinis. Indépendantes, fortes et déterminées, les femmes sont un peu perdues, mais la société l’est davantage! Avant les années 1960, leur rôle ou plus précisément leur fonction, était claire et limpide : garder sa virginité, se marier avec un médecin, avoir des enfants et être une bonne épouse. Mais, depuis la libération de la femme et de ses droits, il n’existe plus de standardisation quant à son apport à la société, à la vie humaine. Son affectation est en quelque sorte en redéfinition et pour une fille comme moi, c’est une maudite bonne affaire!

Je me plais bien à m’occuper de mon foyer, de ceux que j’aime, à cuisiner chaque repas qui est consommé à ma table, à faire les tâches ménagères (ça, c’est moins plaisant, mais bon!), à repasser les vêtements de mon amoureux, à faire les courses, mais toujours dans une optique de choix. Je choisis de poser ces gestes, je n’en suis pas contrainte, car si je l’étais, vous pouvez être assurés que je me rebellerais!

On dit que les femmes ne sont pas assez indépendantes, qu’elles sont trop accrochées aux collets des hommes. Est-ce vrai ou est-ce seulement une impression? Est-ce que le rapport de séduction qui subsiste entre les hommes et les femmes est la cause de cette dépendance? Et si oui, pourquoi n’est-ce pas une interdépendance dans ce cas? Sommes-nous toujours aux prises avec le dictat sexuel pénétrant/pénétré? Si les femmes ne se voient et n’existent qu’à travers les yeux d’un homme, on est foutu, la partie est perdue d’avance! Finalement, on est peut-être plus ennemis qu’on ne veut bien l’admettre. Lorsqu’on forme deux équipes pour jouer à un jeu, même si on adore notre adversaire, il devient tout de même l’ennemi à battre.

Les dernières générations de femmes sont énormément liées à un mouvement qui a très mauvaise presse : le féminisme! On croit à tort que le féminisme est un phénomène social assez récent, mais en fait c’est au cours de la Révolution française qu’il a acquis des racines bien profondes. Sérieusement, quoi de plus normal que de vouloir les mêmes droits lorsqu’on sait qu’on est tout aussi intelligente, sensible, brillante, drôle et aimante qu’une personne de sexe masculin?! Il n’y a pas si longtemps, les Arts, les Sciences, l’Économie et le monde des affaires étaient strictement réservés aux hommes, quelle injustice, vous ne croyez pas?! Je ne nie pas le fait qu’il existe des qualités et des défauts plus accentués pour chacun des sexes; veut, veut pas, on est tout de même biologiquement constitué de façon différente, mais cela ne justifie aucunement la hiérarchisation des droits de la personne. Pénis ou vagin, c’est quoi la différence au fond? Je n’ai jamais compris pourquoi on médisait sur le féminisme, en fait je suis même outrée de constater que les femmes aient dû instaurer un tel mouvement au sein des sociétés pour tout simplement avoir droit aux mêmes traitements que les hommes. Le droit à l’éducation, au travail et à la liberté d’expression est, selon moi, ce qui constitue la base d’un être humain vivant en société, quel que soit son sexe. C’est étrange et surtout dommage que les femmes de toutes époques aient dû et doivent encore revendiquer ces droits.

 Mariz McGill avec crédit photo

Ne vous méprenez pas, ce texte n’est pas destiné à enclencher une « chasse aux sorciers » ou encore à dire que les hommes sont tous des machistes, loin de là; j’aime mon p’tit Sébastien de tout mon cœur et je serais perdue sans lui! Je veux simplement mettre en évidence le fait que dans une société moderne et industrialisée, les femmes sont libres de s’exprimer comme bon leur semble et que cela crée une population féminine hétéroclite qui amène avec elle différentes saveurs. Le fait de vivre dans un pays libre permet aux femmes d’évoluer pleinement, comme les hommes l’ont fait depuis des millénaires en fait. Alors même si le poids des générations antérieures influence encore grandement les comportements féminins, il n’en demeure pas moins que certaines échappent à cette influence et deviennent des INDÉPENDANTES! Vous savez, ces femmes qui, même lorsqu’elles sont en couple, parviennent à conserver leurs idées, leurs envies, leur identité, ces femmes qui vivent pleinement leur sexualité sans aucune culpabilité, ces femmes qui défendent leur droit de ne pas devenir mère, celles qui rêvent à une grande carrière plutôt qu’à un grand mariage, ces femmes qui s’éduquent, qui s’élèvent, ces femmes qui ne souffrent pas de la jalousie, qui ne manquent pas de confiance en elles, ces femmes qui fument des clopes, qui boivent de la bière, qui savent s’amuser comme les hommes savent le faire, ces femmes qui crient à l’injustice et qui pleurent les souffrances du monde…

Ces femmes comme moi!

À première vue, une femme indépendante peut sembler très attirante pour un homme, mais comme pour toute situation, les éléments cachés du revers de la médaille ne sont pas toujours roses, croyez-moi! Lorsqu’on est indépendante, on l’est en tout temps et on utilise beaucoup les adjectifs possessifs. Ça amuse beaucoup Sébastien lorsque je dis mon appartement ou mon chien au lieu de dire « notre »… Ce n’est pas conscient, ce n’est pas mesquin non plus, c’est juste inné en moi. Les individus indépendants sont très souvent solitaires et ont une vie intérieure importante, ce qui les amène à s’isoler quelque peu et à protéger leur espace vital. Personnellement, je suis tout simplement incapable de me faire dire quoi faire et quoi ne pas faire, peu importe de la part de qui! Que ce soit mon copain, ma mère ou mon patron, je ne peux pas me faire à l’idée que cette personne peut et ose me dicter ma conduite, il faut croire que je ne suis pas seulement indépendante, je suis toujours une rebelle! 😉

Et qu’en est-il des jeux de l’amour dans tout ça, comment se passe la vie à deux avec une femme indépendante selon vous? Que dire de plus que : pas toujours évident! Les femmes ont la réputation d’être jalouses, mais les hommes le sont tout autant, sinon plus. En fait, tous les êtres humains souffrent de ce sentiment destructeur… Donc, imaginez-vous cette situation :

« Chéri, je vais rentrer plus tard ce soir, je vais arrêter prendre un verre après le boulot. »

« Ah ok, avec qui? »

« Avec personne, j’ai eu une grosse semaine et j’ai envie de décompresser en allant boire un bon gin après le boulot, on se rejoint à l’indien pour le souper si ça te dit? »

« Ben là, c’est quoi l’idée d’aller prendre un verre toute seule, tu veux te faire cruiser par des vieux cochons pervers pleins de cash c’est ça? »

Je vous laisse deviner la suite de la conversation et des événements… Et en passant, c’est une conversation fictive hein!

Ce qui m’échappe lorsqu’il s’agit du couple, c’est qu’on dirait qu’il subsiste toujours de mauvaises intentions d’un côté comme de l’autre. Comme si l’un attendait que l’autre le trahisse, comme si l’amour était sur Hold, étrange… Pour ma part, j’ai eu l’immense chance de trouver un homme parfait pour moi : un INDÉPENDANT

 

2 Commentaires

  • […] Je n’ai jamais compris pourquoi on médisait sur le féminisme, en fait je suis même outrée de constater que les femmes aient dû instaurer un tel mouvement au sein des sociétés pour tout simplement avoir droit aux mêmes traitements que les hommes. Le droit à l’éducation, au travail et à la liberté d’expression est, selon moi, ce qui constitue la base d’un être humain vivant en société, quel que soit son sexe. C’est étrange et surtout dommage que les femmes de toutes époques aient dû et doivent encore revendiquer ces droits. http://www.marysederaiche.com/lindependance-au-feminin/ […]

    • Maryse

      Comme je suis en accord avec votre commentaire! Il est aberrant de constater l’ignorance des gens concernant les enjeux d’égalité entre les sexes dans toutes les sociétés du monde et les différentes formes de discrimination qui sont omniprésentes partout! L’égalité partout et pour tous, voilà ce qui est prôné dans le mouvement féministe!

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.