Embarquez-moi dans vos boîtes!

Embarquez-moi dans vos boîtes!

Vous possédez des petites bêtes?

Pour ma part, la réponse à cette question, c’est oui. Je partage ma vie avec Pablo, Camélia et Daisy Duke. Ah oui, et Sébastien aussi! 😉 Nous formons une jolie petite famille où règnent l’amour et l’harmonie. J’ai toujours eu des animaux domestiques et j’ai de la difficulté à imaginer mon existence sans la présence de ces petites boules d’amour.

IMG_2490

IMG_2489

IMG_2440

Nous sommes le 19 juin et à l’approche du 1er juillet, je deviens très fébrile en ce qui concerne l’abandon et la maltraitance faite aux animaux. En période de déménagement intensif, au Québec, il y a plus d’un demi-million d’animaux abandonnés. Pouvez-vous le croire ? J’ai peine à admettre que ce chiffre démesuré soit réel… Un demi-million, c’est immense !!!  Je ne peux cesser de me demander comment nous en sommes arrivés là. Comment pouvons-nous traiter les animaux comme des biens de consommation, jusqu’où nos délires de possession iront-ils ? Ça fait peur ! Gandhi a dit : « On peut juger de la grandeur d’une nation par la façon dont les animaux y sont traités. » Et bien moi je vous dis : « On est dans la marde, mes amis ! » Notre nation est à la dérive ! La déresponsabilisation généralisée des comportements individuels entraîne malheureusement ce genre de perversions. Nous avons perdu le sens des responsabilités, mais aussi celui de l’empathie et de l’entraide. Le règne du « donnant-donnant » nous mènera tout droit vers le gouffre.

Il est vrai que les différents évènements de la vie peuvent parfois nous forcer à poser des actions pénibles, mais je n’arrive pas à concevoir qu’on puisse se départir d’un compagnon avec tant d’aisance. Les animaux, ils sont uniques, ils sont irremplaçables ! On ne peut pas juste les changer quand bon nous semble.

« Oui, mais mon chat s’est mis à faire pipi dans mon lit, il fallait que je m’en débarrasse ! »

Non !

Il fallait que tu te demandes pourquoi il s’est mis à faire pipi dans ton lit. Il était peut-être malade, tu as peut-être fait un changement dans sa routine qui l’a déstabilisé et c’est sa façon de te le signifier. As-tu fait des recherches pour en savoir un peu plus ? As-tu téléphoné à ton vétérinaire ou à un spécialiste ? As-tu tenté l’impossible ? Lorsqu’on aime, on est censé donner tout ce qu’on a, non ?!! Ces petites bêtes ont besoin de nous; elles sont vulnérables face aux humains et c’est notre devoir de les nourrir, de les soigner, de les secourir et de les aimer. Vous avez le droit de ne pas vouloir de cette responsabilité, mais assumez-le jusqu’au bout, ne tombez pas en amour avec un petit chaton au coin de la rue. Si vous n’êtes pas prêt à vous investir complètement avec l’animal, ne l’adoptez pas ! Il me semble que c’est logique…

Vos justifications d’abandon ne seront valables que dans de très rares cas. Ça me tiraille les entrailles lorsque je pense à tous les animaux qui se retrouvent dans les refuges. Je voudrais tant pouvoir en adopter davantage…

Il n’y a pas que le phénomène d’abandon qui produit une accumulation d’animaux dans les refuges. Il y a le fait que, comme dans bien des domaines de nos vies d’aliénés, on veut ce qu’il y a de plus beau, de plus cher et de plus exclusif.

Que voulez-vous, on veut l’élite !

On adopte donc des chiens et des chats qui sortent de l’ordinaire, qui sont de races pures, qui viennent avec des certificats d’authentification, des micro-puces, des patattis et des patattas… Ce comportement d’hyper-sélectivité laisse nos petits amis croisés, sans micro-puces, sans certificat et consanguins mourir de solitude dans le fond d’une cage. Pourtant… Ils sont si merveilleux et ne demandent qu’à être aimés et éduqués. L’apparence est devenue si importante pour nous, qu’on effectue maintenant une sélection très pointue dans presque tout ! On choisit les plus belles pommes au marché, on ne prend jamais les bananes individuelles (je me demande bien pourquoi d’ailleurs !), on veut le meilleur cellulaire, l’ordinateur le plus mince et le plus performant jamais fabriqué, la télévision la plus HD du monde, un chum avec un gros « char », une blonde avec une grosse paire de boules, etc. Et pour accompagner cela, un petit chien chinois à crête ou un énorme bouledogue anglais qui aura coûté une petite fortune, mais ça nous fera tellement plaisir de le dire à nos amis !

Je ne vous dis pas de choisir les bananes individuelles à l’épicerie, je ne vous dis pas non plus de conserver votre ancien modèle de cellulaire, par contre, je vous dis ceci : allez faire un tour dans un refuge ! Vous verrez que ces animaux sont tout ce qu’il y a de plus attachant et qu’avec un peu d’effort et d’amour, ils deviendront vos meilleurs amis.

Et par-dessus tout, cela vous permettra de sauver une vie !

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.